Retour sur le parcours de Steven, futur conducteur routier atteint de surdité

24 Mars 2020

Il y a quelques semaines, nous avons intégré Steven au centre AFTRAL de Laval. Atteint de surdité, nous l’avons formé au métier de conducteur routier de marchandises, une réussite !
Retour sur son parcours avec cet interview, merci à Steven pour ce partage d’expérience.

AFTRAL :  Bonjour Steven, que faisiez-vous avant de vous diriger vers la conduite de poids lourds ?
Steven : J’ai travaillé dans beaucoup de structures telles que le McDonald’s, Flash Colis, Décathlon, SNV, Agent d’entretien bâtiment chez des clients… et pleins d’autres expériences dans le but de montrer ma volonté de travailler.

AFTRAL : Pourquoi avez-vous choisi cette formation et ce métier en particulier ?
Steven : J’ai toujours été intéressé et passionné par la conduite d’un camion. C’est un rêve pour moi de transporter des marchandises en conduisant un poids lourd. L’intégration à la formation n’a pas été évidente, car ça fait 2 années que j’essayais d’avoir une place, mais ça y est !

AFTRAL : Pourquoi avoir choisi notre centre de formation et quelles sont les adaptations ?
Steven : C’est Pôle Emploi qui m’a proposé AFTRAL pour passer cette formation poids lourds car il pouvait prendre en charge la totalité des coûts de la formation. Contrairement à la formation initiale, il faut ajouter au prix de la formation et des permis C et CE, un interprète ! D’autres organismes de formation ont été sollicités mais malheureusement l’offre ne correspondait à ce que je souhaitais avec Pôle Emploi.

AFTRAL : Après votre formation, avez-vous déjà des projets ?
Steven : Oui tout à fait, j’aimerai travailler en tant que transporteur de marchandises sur camion bâché.

AFTRAL : Avez-vous des pistes avec certaines entreprises du secteur ?
Steven : Oui, j’ai même déjà fait des stages dans les entreprises suivantes : BREGER, SNV, Lactalis à Craon. Je suis en attente des permis C et CE pour pouvoir travailler avec une de ces entreprises.

AFTRAL : Quels sont les freins que vous avez pu rencontrer et quels sont vos conseils ?
Steven : Le premier frein que j’ai eu, c’est au niveau de la visite médicale, car beaucoup de médecins pensent qu’avec mon handicap auditif, il est impossible de conduire un camion. Or, la loi autorise bien les personnes sourdes à conduire tout type de véhicule : voiture, moto, camion, car, taxi. Il a fallu donc que je leurs prouve mes aptitudes médicales.
Concernant les entreprises, il peut y avoir une inquiétude concernant la communication. Pour ma part je m’adapte, je travaille par SMS ou email mais je peux également lire sur les lèvres et bien sûr mimer ! Une fois qu’elles sont rassurées et que vous avez les permis C et CE, elles vous embauchent rapidement.

Vous êtes, vous aussi en situation de handicap et souhaitez-vous avoir plus d’informations ? Notre équipe de Laval se tient à votre écoute pour vous conseiller au 0809 908 908 (service gratuit + prix appel)

-

NOUS CONTACTER

0809 908 908